Comment fonctionne le crowdfunding

Nouvelle tendance dans la financement de projets divers et variés, le financement participatif connaît un réel essors depuis de nombreuses années. Si le crowdfunding s’est fait connaître grâce à des projets artistiques et notamment musicaux, il touche aujourd’hui tous les secteurs et vous pourrez co-financer une production artistique, une exploitation agricole ou le dernier gadget geek. Il existe cependant divers types de financements participatifs et tous ne fonctionnent sur le même principe.

Le Crowdfunding comme don

Le financement participatif peut être conçu comme un don avec ou sans retour à un projet qui vous plaît et que vous désirez soutenir. Si retour il y a dans ce cadre, il est généralement en nature et en rapport avec le projet soutenu. Vous soutenez la conception d’un jeu vidéo ? A partir d’une certaine somme vous aurez droit à des goodies, une copie du jeu, rencontrer l’équipe de développeurs ou avoir votre nom au générique de fin. Vous soutenez un agriculteur qui doit acheter les machines pour transformer son lait en fromage ? Vous pourriez recevoir des fromages en cadeau ou le droit de goûter les nouvelles créations fromagères en avant première.

Pour chaque financement de ce type, les personnes en recherche de financement définissent des paliers pour chaque récompense. Il s’agit souvent d’un remerciement symbolique visant à démontrer que « le projet fonctionne grâce à vous, en voici les résultats ».

Le Crowfunding comme investissement

Dans le cadre d’un financement participatif il existe également deux autres types d’investissement qui, dans ce cas, visent à un retour sur investissement.

Le premier est un financement correspondant à celui d’un réel investisseur financier. Vous financez le projet à hauteur d’un certain montant et en échange vous allez acquérir des parts dans la société ou le produit financé. Du succès de ce projet financé dépendra donc le retour sur investissement.

Le second est un financement correspondant à celui d’un prêt bancaire. Certaines structures n’ayant pas trouver leur financement auprès des banques parfois frileuses sur des projets qu’ils qualifient de risqués, elles se tournent alors vers le crowdfunding. Vous financez dans ce cas un projet à hauteur d’un certain montant en espérant que le projet fonctionne et que l’entreprise puisse vous rembourser avec ou sans intérêt. Sachez cependant que les intérêts perçus par l’épargnant ne permettent de bénéficier d’aucun régime fiscal particulier. Les intérêts sont taxés à l’impôt sur le revenu et soumis aux prélèvements sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *