A la piscine il y a:


Les copines

Elles viennent à deux parce que c’est plus sympa et puis comme ça on se motive  hi hi!

Les copines prennent DEUX lignes à elles seules et nagent SUPER LENTEMENT agrippées à leur planche. C’est leur coach de chez « A fond les femmes » (la nouvelle salle réservée aux femmes qui vient d’ouvrir à côté du Leclerc, c’est pratique parce que comme ça en sortant tu peux aller faire les courses) qui leur a conseillé la planche pour se muscler les fesses.

 

La nazie

Elle nage 10 kilomètres par jour, été comme hiver. Elle fait peur a tout le monde. Quand elle n’est pas à la piscine elle va chez « A fond les femmes » où elle tyrannise les grosses qui utilisent trop longtemps le vélo elliptique. A la piscine, elle fait ses 120 longueurs en écoutant du Wagner sur son lecteur MP3 étanche. Elle a déjà fait pleurer un maître-nageur qui lui demandait juste de sortir du bassin car l’heure de la fermeture approchait.

 

Les ados

Elles ont 16 ans. Depuis qu’elles ont vu la bande-annonce de Spring Breakers elles rêvent d’être américaines et veulent monter une équipe de cheerleading dans leur lycée. En attendant, elles passent l’été au bord de la piscine pour parfaire leur bronzage vêtues de leur bikini fluo dépareillé. Elles ne se baignent pas car elles ne veulent pas que les garçons les voient avec un bonnet de bain. Il y a toujours une grosse dans leur bande, qu’elles surnomment secrètement Khloé (en référence à Khloé Kardashian).

 

Le mec tatoué

Il est déjà inscrit à « Muscles academy » (la nouvelle salle de sport réservée aux hommes près du Auchan) Il a un tribal tatoué sur le biceps gauche et « only god can judge me » en lettres gothiques sur l’avant-bras droit. Il pense qu’il va pouvoir emballer mais il réalise trop tard que les filles qui viennent à la piscine ne sont la plupart du temps pas là pour draguer,  à part les ados en bikini fluo qui de toute façon le trouvent trop vieux. Du coup, maintenant qu’il a payé sa carte de 10 entrées il se dit que tant qu’à être là, autant faire des longueurs hein.

 

Le gros


Il n’est pas VRAIMENT gros mais disons qu’il s’est un peu laissé aller au fil des années. Il souffre, il fait des bruits de bouche bizarres pendant l’effort et n’est tellement pas doué qu’on jugerait qu’il nage debout, mais mine de rien il est doté d’une volonté de fer et enquille les longueurs comme un bon petit soldat. Cette incroyable détermination vient du jour où il a appris que ses collègues de la boutique de téléphones portables le surnommaient Khloé.

 

Les winners


En général, ce sont des collègues de boulot qui viennent nager pendant leur pause de midi. Ils prétendent venir pour se détendre un peu avant de retourner vendre des téléphones portables mais la séance tourne vite à la compétition, leurs longueurs de bassin étant entrecoupées de remarques agressives-passives sur leurs performances mutuelles (« Ha t’en as fait que 18? J’en suis déjà à 25 moi! »).

 

La vieille


C’est son rhumatologue qui lui a conseillé d’aller à la piscine. Elle nage le dos crawlé sans regarder où elle va et fait des longueurs qui s’apparentent plus à des diagonales. Elle soupire bruyamment et prend un air exaspéré quand quelqu’un la frôle sans faire exprès.

Ha oui,

 

et il y a le Professeur Debbie aussi.

Bien entendu.

C’est tout moi ça.

Hum.