Non, le Professeur Debbie n’a pas peur de l’aventure, du danger, du frisson de l’Inconnu…


Le Professeur Debbie lors de son expédition aux Indes

 

 

 

 

… Car le Professeur Debbie part pour un long week-end à Bruxelles!

Oui, j’ai toujours eu envie de découvrir cette ville cosmopolite, patrie de la BD, de la bière, et de Pierre Alechinsky, un de mes peintres préférés de toute la vie…

 

A mon retour, je vous raconterais tout ça si je veux.

 

Bon week-end, Professeur Debbie!

 

 

 

Attention, attention: Cet article possède quelques spoilers un peu rassis concernant la saison 13 d’Urgences, diffusée l’année dernière sur la 2.

Ce soir mes chéris, je reste devant la télé car France 2 diffuse ENFIN la quatorzième saison d’Urgences!

Il était temps parce que franchement, la treizième se terminait d’une manière atroce:

Neela était ensevelie sous une masse de manifestants anti-guerre en Irak, Ray n’avait plus de jambes (bon, ça à mon avis ça ne se sera pas arrangé dans la 14ème…), Luka est parti en Croatie, laissant Abby en plan, et tant d’autres catastrophes encore… Les scénaristes d’Urgences s’étaient donc comme d’habitude fait plaisir en laissant leurs personnages dans des situations pas possibles (plus de jambes, tout de même!) et leurs spectateurs en pleine crise de manque.

Et là vous allez me dire: « Mais voyons, Professeur Debbie, il faut télécharger! »

Et bien non, le Professeur Debbie ne télécharge pas.

Parce que c’est long, c’est chiant, c’est compliqué, c’est illégal (et l’illégalité, c’est mal), ça me donne l’impression de me mettre dans une position de consommatrice boulimique (« Ouais!!! je vais télécharger l’intégrale de Dallas, K200, Alerte à Malibu, Les vacances de l’amour et Chapeau melon et bottes de cuir, et je vais jamais avoir le temps de tout regarder mais au moins je les POSSEDERAIS!« ), bref, ça me saoule.

Et en plus, Urgences fait partie de ces séries que je regarde depuis le début à la télé (Hé oui, en1994 internet était encore un truc un peu mystérieux pour le commun des mortels!) et pour lesquelles j’ai pris l’habitude d’attendre patiemment la diffusion de la prochaine saison. En V.F, hein, et surtout pas avec les vraies voix des comédiens parce que sinon c’est pas comme d’habitude et du coup c’est moins bien.

C’était pareil quand je regardais X-files (oui, j’avoue avoir lâché l’affaire au bout de la 6ème ou 7ème saison…) et plus récemment, Grey’s Anatomy.

C’est vrai quoi, c’est agréable d’attendre, de trépigner, non? De pousser des hurlements en tapant sa télé parce qu’on ne sait pas si on aura le courage d’attendre un an!

Enfin moi je trouve ça agréable, mais peut-être suis-je un peu vieille école.

Et du coup, ce soir c’est NFS chimie iono.

Oui, le professeur Debbie est comme vous: une fois par an, son anniversaire tombe pile-poil le jour de sa naissance!

Aujourd’hui, le Professeur Debbie fête ses 72 ans!

Le Professeur Debbie le jour de ses 20 ans

 

Donc aujourd’hui Debbie va se faire les ongles en buvant du thé au lait et en écoutant Leonard Cohen, histoire d’être fine prête pour le concert du 26 novembre!

Pour les cadeaux, prenez contact avec mon agent qui vous transmettra la liste.

 

Et sinon, rien à voir, mais l’humour atroce de cette fille me fait décidemment hurler de rire!

 

Vous aviez peut-être déjà noté mon léger penchant pour l’oeuvre sublime de l’indispensable Leonard Cohen.

Et bien sachez que cette tendance va être comblée le 26 novembre prochain car JE VAIS VOIR LEONARD COHEN A L’OLYMPIAAAAAAAAA!!!!!!!!!!!

C’est monsieur Debbie qui m’a offert la place pour mon anniv’ (mais qu’il ne s’imagine pas que ça va le dispenser de vaisselle, hein). En sortant de la FNAC du petit disquaire indépendant avec mon billet à la main j’étais tellement contente que j’en ai presque pleuré, un peu comme une ado emo à qui on aurait offert un pass VIP pour voir Tokio Hotel au Stade de France, ou un truc du genre, quoi.

Bref, autant vous dire que j’étais limite nervous breakdown.

Et que je vous raconterais tout ça le moment venu!

L’Homme, le professeur Debbie te dit merci!

Ouiii rhôôô bon… Ingrid Bétancourt a été libérée, mais il y a des choses plus importantes dans la vie, comme mon grand retour sur la blogosphère après, houlala, au moins deux semaines d’absence! Et avec quoi le professeur Debbie revient-elle? Hein? Avec une liste, pardi! Hé oui, je ne me suis pas trop foulée sur ce coup-là, c’est sûr…

Aloooors, qui fait rire le Professeur Debbie aux éclats?

Surtout

Surtout

Surtout

Surtout et


(Lui c’est P.G Wodehouse, un très célèbre auteur anglais qui a notamment écrit les très britanniques aventures du très stupide Lord Bertram Wooster et de son majordome Jeeves)

Tiens, d’ailleurs ça me fait penser que je n’ai toujours pas fait Les meilleurs livres du monde, selon le Professeur Debbie. Ha ha, vous n’en avez pas fini avec mes listes!